Aux îles Canaries, il existe deux endroits où l’on peut trouver des dunes de sables: Maspalomas à Gran Canaria et les dunes de Corralejo, au nord de Fuerteventura.

Les dunes de Corralejo sont les Caraïbes d’Europe !

Les dunes de Corralejo: nature sauvage vers la plage turquoise

Les îles Canaries sont vraiment le fruit d’une nature exceptionnelle. Les dunes de sable font partie de cette nature sauvage avec presque rien pour gâcher la vue. Cet endroit est un de nos coups de coeur de Fuerteventura et même des Canaries. C’est un petit Sahara de 2600 hectares. Les dunes de Corralejo sont formées d’un sable très fin d’une blancheur incroyable, situé le long d’une dizaine de kilomètres de plages à l’eau turquoise. En se baladant vers le sud des dunes, on trouve plutôt des naturistes.

L’eau turquoise sur la plage des dunes de Corralejo

On y a passé plusieurs demi-journées de repos en fin de séjour pour « chiller » et profiter d’une eau turquoise délicieuse. Au Entre avril et octobre, il n’y a pas de difficultés pour se baigner (eau entre 21 et 27°c). L’eau est plus fraiche le reste de l’année, légèrement en dessous de 20°c.

Le petit hic de ces dunes, c’est certainement les deux énormes hôtels qui sont en bord de la calera del bajo. Il est sûr que les vacanciers de l’hôtel ont une vue imprenable ! Mais la vue depuis la plage est un peu gâchée.

Les dunes de Corralejo: spot pour les sports de glisse

Avec vue sur Lanzarote !

Sur la partie nord des dunes, à proximité de Corralejo, on peut se faire plaisir en pratiquant les sports de glisse. Surf et Windsurf sont les 2 activités les plus pratiqués à cet endroit. Il y a quelques écoles directement sur la plage, dans de petites cahutes. On peut également réserver dans les écoles de surf de Corralejo qui emmènent les apprentis sur cette plage en van. Ce spot est agréable pour les débutants car le vent est régulier et pas trop fort et les vagues raisonnables. Evidemment, on vous conseille de vous rapprocher des écoles de surf pour connaitre les conditions de la mer pour les jours à venir.

Time to chill !
Auteur de l’article

Écrire un commentaire